Un potentiel de 7000 logements
Dès sa création, en mai 2007, l’ambition de l’EPFLO était d’apporter des réponses concrètes à la question du mal logement, notamment en mobilisant du foncier à coût maitrisé. Le premier Programme Pluriannuel (...)

en savoir plus

Les opérations de l'EPFLO

Carte de l'OISE

BILAN DU PPI 2009-2013
La création de l’EPFLO en 2007 traduit l’ambition de pallier l’absence d’un outil opérationnel capable de soutenir les collectivités dans leur effort de construction de logements accessibles à tous, et pourtant (...)

en savoir plus

Vous êtes ici : Accueil / L’EPFLO / Témoignage d’élus / Jean-Noël Guesnier, Maire de Choisy-au-Bac

Jean-Noël Guesnier, Maire de Choisy-au-Bac

augmenter diminuer Imprimer l'article envoyer
AddThis

La commune de Choisy-au-Bac se situe entre deux rivières – l’Aisne et l’Oise – et deux forêts : celle de Compiègne et celle de Laigne. Le secteur est dit « tendu » à cause de la réglementation (article 55 de la loi SRU*) et du plan de prévention des risques d’inon-dation (PPRI).

«  La situation est assez délicate à Choisy-au-Bac et nous étions arrivés à une étape où il était impossible de mener des projets d’aménagement. Nous avions moins de 20 % de logements sociaux. La volonté du conseil municipal était donc de rattraper ce retard  », précise le maire de la commune, Jean-Noël Guesnier. Cette incapacité à construire a été levée grâce à l’EPFLO. « Nous avons pu acheter quatre propriétés dans le centre-bourg, d’une surface totale de 5 000 m2 avec des bâtisses remarquables. Nous comptons racheter une ferme, la famille d’agriculteurs cessant son activité l’an prochain, d’une surface d’un hectare », ajoute Jean-Noël Guesnier. Seule, la commune n’aurait pas pu mener ces opérations, car déjà engagée dans la rénovation de l’église.

L’EPFLO a aussi participé à l’achat de terrains avec l’agglomération de Compiègne pour construire une ZAC de 20 ha au lieu-dit le Maubon. « Nous avons très peu de foncier bâti avec très peu de surface constructible. La commune s’étend sur 1500 ha et nous n’avons que 120 ha de surface constructible d’où ce besoin d’aide pour rattraper notre retard en construction de logements. L’EPFLO acquiert pour nous des parcelles situées dans “des dents creuses”, l’idée étant de pouvoir aménager celles-ci en terres constructibles.  »

(*Loi 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbains, JO du 14 décembre 2000.)

Vous et l'EPFLO

Vous êtes confronté à une problématique de maîtrise foncière

L'EPFLO vous accompagne !

Vous souhaitez céder un patrimoine foncier ou immobilier privé

Contactez-nous

La Lettre de l'EPFLO

Abonnez-vous à la lettre de l’EPFLO !

LE PPI 2014-2018 DES PRIORITES REAFIRMEES
Pionnier et innovant lorsque le département de l’Oise initie en 2007 avec le concours de la Région Picardie la création de l’EPFLO, il préfigure les (...)

en savoir plus